Catégories
5 mars AG INFO

Le 5 mars, l’UGA s’arrête

Appel de l’Assemblée générale des personnels pour le 5 mars 2020

Les personnels de l’UGA réunis en assemblée générale ce 3 mars 2020 partagent l’analyse que le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) achèvera de détruire le service public d’enseignement supérieur et de recherche en institutionnalisant la précarité et la mise en concurrence des personnes, notamment par la création de nouveaux types d’emplois non statutaires et la démultiplication d’une logique d’appels à projet qui aggravera encore les conditions de travail extrêmement dégradées de tous les personnels. Comme la réforme des retraites, il s’agit d’un projet de réforme systémique dont nous demandons le retrait.

Nous dénonçons la mise en place anticipée de cette réforme dont témoigne le récent décret instaurant les « contrats de projet » à l’université. Nous demandons au président de l’UGA, représentant élu de la communauté universitaire, de prendre position pour le retrait de la LPPR et de s’engager à ne pas appliquer ces nouveaux contrats. Il doit également mettre fin aux mesures d’intimidation visant le droit de grève et le droit d’information que subissent les collègues comme les étudiant.e.s de l’UGA.

Pour ces raisons, dans le cadre du mouvement national initié par la Coordination nationale des facs et labos en lutte, les présent.e.s à l’unanimité (moins une abstention) votent la grève et appellent l’ensemble des personnels de l’UGA à se mettre en grève jeudi 5 mars et à rejoindre toutes les actions programmées pour cette journée où « l’université s’arrête ».

  • 7h30 « Printemps des chaises ».
    Rendez-vous sur l’esplanade de la BU droit-lettres pour organiser le déménagement des chaises. Les collègues trop éloigné.e.s sont invité.e.s à organiser la même action dans leur(s) bâtiment(s).
  • 10h Atelier banderoles et posters d’information
    (rendez-vous Galerie des amphis du bât. PMF).
  • 11h « Pyramide des mémoires » et lie in
    devant la bibliothèque droit-lettres. Conférence de presse.
  • 12h Assemblée Générale
  • pour débattre et organiser la suite (rendez-vous Galerie des amphis du bât. PMF).
  • 14h30 Manifestation en fanfare :
    • tour du campus
    avec diverses actions sur des points stratégiques, dont « Si c’est comme ça, je rends mon tablier ! » : nous déposerons des tabliers personnalisés devant la présidence pour signifier notre démission de toutes nos fonctions administratives le 31 mars si le projet de loi n’est pas retiré.
    • suite de la manifestation « hors les murs » pour marquer notre soutien aux autres luttes en cours (CHU, rectorat, …).
  • 17h30 Rassemblement en fanfare devant le rectorat.

Relayez dans vos réseaux !
Pour les actions : apportez les mémoires dont vous ne voulez plus, et des tabliers !
Prenez des photos, des vidéos !
Venez en rouge ou munis du carré rouge, symbole des luttes universitaires québécoises et du refus de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiant.e.s non-européen.ne.s !

  • Vendredi 6 mars : à partir de 8H30, petit déjeuner des luttes.
Catégories
INFO

Caisse de grève

Une caisse de grève est dès maintenant mise en place par l’assemblée générale des personnels du Campus et les syndicats. Elle vise à compenser partiellement la perte de salaire des grévistes de l’université, pour permettre aux collègues (personnels administratifs, enseignant.e.s et enseignant.e.s chercheur.e.s) qui hésiteraient à se mettre en grève ponctuelle ou reconductible de le faire. Pour le moment, les personnels mobilisé.e.s en AG ont confié à la CGT la responsabilité de collecter l’argent sur son compte et de rendre compte de cette caisse de grève à chaque AG. Si nous montons une association spécifique « intersyndicale » pour ouvrir un compte, cette association pourra alors gérer directement les fonds.

Les principes de fonctionnement de cette caisse sont simples :

1. Si vous souhaitez soutenir financièrement les grévistes, vous pouvez :

– soit donner de l’argent à la caisse de grève « en carton » qui tourne lors des AG, manifestations et autres événements de mobilisation.

– soit faire un chèque à l’ordre de la CGT Université de Grenoble (préciser « caisse de grève » sur le dos du chèque) et nous le donner en main propre lors d’une AG ou une manifestation, ou bien nous contacter :  caisse-de-greve-uga@listes.gresille.org

– soit faire un virement sur le compte de la CGT Université de Grenoble (demander le RIB par mail)

– soit alimenter la cagnotte en ligne : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/caisse-de-greve-des-personnels-du-campus-de-grenoble 

2. Si vous souhaitez demander un soutien financier :

– Le montant du soutien est fixe, 50 euros par jour de grève ; toutes les catégories de personnels sont concernées avec une attribution prioritaire aux plus bas salaires, aux plus précaires.

– Vous pouvez nous contacter par mail caisse-de-greve-uga@listes.gresille.org ou venir nous voir directement lors des manifestations et autres événements. Il suffit de présenter votre fiche de paie montrant les retenues de salaires pour bénéficier de ce soutien. Actuellement, Olga Bronnikova, Murielle Chatel, Romain Geffrouais et Thomas vO récoltons les sommes que les personnels nous versent pour abonder la caisse de grève.

Le comité de gestion de la caisse de grève de l’UGA